Les libéraux de nouveau dans la rue le 1er juillet

Le syndicat Convergence infirmière  appelle tous les infirmiers libéraux à manifester devant la préfecture de leur département le 1er juillet, de 14 h à 17h.  

IMG_2816traitée

Lors de la manifestation des Infirmiers libéraux à Marseille, le 23 juin dernier © Malika Surbled

« Il faut s’opposer à la loi de santé de Marisol Touraine, qui va démanteler le système de santé, qui va ôter le choix du patient, qui va même l’obliger à entrer dans une filière captive avec des contraintes. Il n’aura plus le choix de son professionnel de santé » explique François Delboy, de Convergence infirmière.

Demain, les infirmiers libéraux sont appelés par le syndicat et par le Mouvement pour la santé pour Tous (MPST) à manifester leur mécontentement en distribuant aux passants des tracts informatifs « pour contrecarrer la communication ministérielle« .

Tous les acteurs libéraux mobilisés

Sur les tracts rédigés par le SML (Syndicat des médecins libéraux), le tiers-payant généralisé est remis en question. « Le tiers payant généralisé, présenté comme une avancée sociale remarquable par le gouvernement, sera financé par l’augmentation de vos cotisations d’Assurance maladie obligatoires et complémentaires » peut-on lire sur le tract. « Les soins courants seront de moins en moins remboursés par la sécurité sociale donc de plus en plus par les mutuelles que vous payerez de plus en plus cher« .

Autres arguments du tract : « Vous devrez choisir votre médecin dans une liste agréée par votre mutuelle : Fini le choix du médecin traitant. Vous aurez dorénavant accès à un médecin imposé par l’Etat puis par votre mutuelle! » ou encore « Votre traitement ne sera plus choisi par votre médecin, mais celui autorisé par votre mutuelle« .

La « mort du statut libéral » pour les infirmiers

Les infirmiers sont également appelés à manifester contre la « mort du statut libéral ».

« Les infirmiers, avec la loi Santé, sont invités à se regrouper et de se constituer en communauté professionnelle territoriale de santé » explique François Delboy. « Des plateforme dites d’appui seront créées pour adresser préférentiellement le patient aux maisons de santé pluridisciplinaires, aux centres de santé, aux services d’HAD, aux communautés professionnelles« .  Cela ne plaît pas du tout à la communauté libérale.

« C’est la fin de l’autonomie pour l’infirmier libéral. La loi de santé soumet les infirmiers à un régime administré : si les professionnels ne prennent pas l’initiative de se regrouper, l’ARS pourra les y contraindre » regrette François Delboy.

Rédaction ActuSoins

 

 

 

Cet article Les libéraux de nouveau dans la rue le 1er juillet est apparu en premier sur Toute l'actualité infirmière avec Actusoins


Toute l’actualité infirmière avec Actusoins

Laisser une réponse

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.