Le sommeil

I) Définition

Le sommeil est un état opposé de l’éveil. Le corps subit une perte de conscience temporaire du monde extérieure.

II) Fonctions du sommeil

Le sommeil est indispensable pour de nombreuses raisons :
– récupérer des forces physiques et intellectuelles
– assimiler des connaissances, favoriser la mémoire
– la croissance pour les plus jeunes (lors du sommeil l’hypophyse sécrète l’hormone de croissance qui agit sur la croissance osseuse, le développement des muscles…)
– stimulation des défenses immunitaires
En résumé, le sommeil participe à l’équilibre physique et psychologique.

III) Organisation du sommeil

– 4 à 5 cycles d’1h30
– 1 cycle = succession de états différents. Le sommeil lent, +/- profond, suivit du sommeil paradoxal : moment des rêves (évasion du cerveau).
– Le 1er cycle débute par l’endormissement : baillement, paupières lourdes, perte d’attention, muscles relâchés …

IV) Bien dormir

– ne pas lutter contre les premiers signes de fatigue
– ne pas déborder d’activités avant le coucher
– ne pas manger trop tard
– ne pas dormir avec du bruit
– avoir une literie confortable

notes et précisions :

° Selon une étude américaine (réalisée sur le sommeil de 100 jumeaux huit nuits consécutives), les porteurs d’une mutation du gène BHLHE41 avaient besoin de 5 à 6 heures de sommeil pour se porter bien, contre 8 à 9 heures pour les autres en moyenne.

° Cette étude souligne le fait que notre besoin de sommeil est une nécessité biologique, pas une préférence personnelle

° La plupart des adultes semblent avoir besoin d’au moins sept heures de sommeil de qualité chaque nuit pour une santé, une productivité, et une vigilance dans la journée optimales

° 1 adolescents sur 4 dort moins de 7 heures par nuit à cause de la dépendance aux écrans (internet, téléphone, phénomène de sleep texting)

° Le manque de sommeil provoque des états de somnolences, de fatigues et de nombreux effets sur la santé tels que l’obésité, la difficulté d’attention, la dépression…

° L’INSV (institut national du sommeil et de la vigilance) permet de promouvoir le sommeil et ses pathologies comme une composante de santé publique. Il sensibilise, éduque et informe sur les troubles du sommeil et de la vigilance.

° L’INSV met en place depuis 2001 au mois de mars, « la journée du sommeil ».
Objectif : sensibilisation du grand public aux troubles du sommeil et à leur prise en charge

° Grands chiffres d’une enquête de l’INVS :
# Les actifs Français dorment en moyenne 6h55, ce qui est une moyenne basse. Un tiers même, dort moins de 6 heures.
# 1 actif sur 4 est victime de somnolence.
# un tiers des Français (35%) lorsqu’ils sont passager (covoiturage, transports en commun) en profite pour s’endormir (temps moyen de 23 min).

La somnolence au volant reste problématique :
# 17% des conducteurs disent avoir somnolé au volant au moins 1 fois par mois
# 10%, avoir dû s’arrêter.
# 9% se sont endormis au moins 1 fois au volant dans l’année.
# 7% d’entre eux ont d’ailleurs eu un accident mineur, sans dommages matériels ou corporel.

Laisser une réponse

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.